LOCK'ENSEMBLE

Nous sommes une équipe d'hommes et de femmes responsables économiques ou de la vie sociale et associative, qui connaissons bien Locmariaquer, et qui voulons oeuvrer pour une nouvelle municipalité à l'écoute de ses habitants.

Portraits des candidats

Kerlud

JOYON Damien

Je suis originaire de Locmariaquer et j'ai la chance d'y avoir vécu jusqu'à présent. J'ai 20 ans et j'étudie désormais à Nantes. Je suis en troisième année d'architecture et suis actuellement en Erasmus à Saragosse, en Espagne. Malgré cette légère tendance à graviter, je reviens aussi souvent à Locmariaquer

Le Bourg

ROBIC Gwénaël

37 ans, célibataire, j’ai fait mes premiers pas au camping Loker. Après avoir obtenu une maîtrise en Administration Economique et Sociale à Nantes, je me suis expatrié à Vienne en Autriche où j’ai passé 14 années. Je revenais cependant souvent à Locmariaquer en ayant toujours l’idée de finir mes vieux jours ici. J’ai donc quitté mon emploi d’éducateur/animateur dans une école autrichienne, et suis revenu m’installer au pays en décembre 2019. La permaculture et l’apiculture sont désormais les activités que j’aimerai développer au niveau personnel et associatif.

Kerdaniel

HAMARD Hervé

Ma Présentation : Je suis marié à Véronique. J'ai 61 ans et j'ai trois garçons et cinq petits-enfants. Je suis originaire d’un petit bourg de l’Orne en plein bocage Normand. Nous sommes installés à Locmariaquer depuis novembre 2014. Je suis un cadre retraité de la SNCF (filière aiguilleur). Les différents postes tenus m’ont permis d’acquérir des compétences techniques bien sûr mais aussi dans les domaines de la formation, du management et de la gestion du personnel

Kerhern

JAUD Isabelle

Originaire de Locmariaquer depuis quatre générations, j'ai grandi entre le village de Kerhern et la maison de ma grand-mère située dans la ruelle du Bronzo. J'ai quitté nos rivages à l'âge de 19 ans pour la capitale où j'ai travaillé dans la presse tout en continuant mes études. Mon parcours professionnel a été principalement dans le domaine des ressources humaines comme responsable et manager avec un petit écart dans l'évènementiel. Je suis maman d'un garçon qui navigue entre la France et le Japon qui sera mon prochain voyage.

Résidence du Dolmen

PIQUE Nicole

Ma présentation : J'habite à la résidence du Dolmen à Kercadoret où je suis installée depuis 1996. C'est Jean-Claude Le Corvec qui nous a fait découvrir Locmariaquer à mon mari et moi-même. J'avais 19 ans lorsque je suis venue pour la première fois à Locmariaquer. Nous y venions passé toutes nos vacances. Au moment de la retraite, j'ai posé mes valises ici. J'ai exercé la profession de documentaliste dans un laboratoire pharmaceutique. Aujourd'hui, je suis investie comme bénévole à la Croix-Rouge Française à l'antenne d'Auray et Quiberon

Keriaval

BERTIN Romain

J'ai 20 ans et je suis passionné de musique. Je suis de tempérament sensible. J’aime la nature et le calme avant les fêtes entre amis. J’ai habité Locmariaquer par intermittence en fonction des destinations de mes parents. J’ai vécu longtemps en Chine Populaire. J’ai un talent particulier pour les langues étrangères. J’ai fréquenté les bancs du collège du Verger à Auray pendant quatre années. J’ai fait des saisons pour la mairie et en hôtellerie à Locmariaquer.

Keriaval

BERTIN Jérôme

Père de famille, marié à Sylvie, accompagnante d‘enfants en situation de handicap, dans le pays d’Auray, je crée une activité de consultant export vers la Chine Populaire pour les produits Bretons notamment. Nous sommes parents de trois enfants, deux grandes filles indépendantes et d’un fils étudiant à Lorient.

Pont-Lenn

LE MENTEC Annick

A Locmariaquer comme ailleurs il n’est plus possible d’envisager le développement du territoire sans en mesurer les conséquences pour les générations futures et sans prioriser les besoins de la majorité de la population . Pour moi toute décision au sein de la commune doit se mesurer en terme de l’apport réel , durable , pérenne tant pour le résident permanent que pour le visiteur occasionnel et les générations futures . Tout mètre carré bitumé a une incidence directe sur la qualité de l’eau et de l’air dont disposeront nos petits enfants.

Le Bourg

MIROLL Lydie

"J'ai été secrétaire médicale en région parisienne et à Vannes. Je suis en retraite depuis 3 ans. Fille de commerçants et d'ostréiculteurs, j ai connu locmariaquer vibrionnant sans cesse d activités et d'événements. Mes proches disent de moi que je suis calme, réfléchie et posée. Pas facile de parler de moi. En rejoignant Lock'Ensemble, je souhaite m'impliquer dans la vie de ma commune afin d'amorcer un nouveau dynamisme avec l aide de sa jeunesse"

Kerpenhir

DANIEL Rose

Conseillère municipale sortante, et partante pour cette nouvelle élection, Rose Daniel veut œuvrer pour la défense de la commune et ses habitants. « Il y a des choses importantes que j’aimerais résoudre. Parmi elles, se trouvent la communication, les transports, le tourisme et l’articulation avec AQTA (la communauté de communes), les accès aux plages pour les habitants. Il y a peu de moyens de communication. Les personnes âgées sont coincées chez elles » avoue la pétillante doyenne de Lock'Ensemble.

Le Bourg

BEGKOYIAN Quentin

"J’ai habité Nantes pendant 20 ans et désormais à Locmariaquer d’où je suis originaire. J’ai travaillé dans le spectacle vivant, la restauration, l’aide à la personne, la réparation de cycles. Actuellement je travaille à l’entretien des jardins pour les particuliers. J’ai obtenu un bac professionnel en audiovisuel ainsi qu’un BPREA (Brevet Professionnel Responsable Exploitation Agricole) en polyculture et élevage Bio

Kerlavarec

GODEC Daniel

Âgé de 57 ans, je suis mariée à Véronique et j'ai deux garçons. Je me suis engagé dans la marine à 18 ans, et j'ai navigué sur toutes les mers du globe. 70 pays à mon actif et un nombre impressionnant d'escales. J'ai participé à de nombreuses opérations en extérieur. Je me souviens d'avoir fêté mes 20 ans à Beyrouth et ce fut un moment très difficile. J'ai été aussi membre de la force de dissuasion nucléaire sur l'atoll de Moruroa. Je ne compte pas non plus les nombreuses missions humanitaires et d'évacuation des ressortissants français dans des pays instables. Après dix-huit ans de service, j'ai quitté la royale pour revenir au pays, à Locmariaquer, en devenant ostréiculteur

Route de Kerpenhir

SALENGROS Evelyne

Evelyne c’est la gentillesse extrême. Elle a tout de suite adhéré au projet de Lock’Ensemble. Elle connait bien Locmariaquer car elle y séjourne depuis 40 ans. Evelyne est issue du milieu associatif sportif de Locmariaquer. Elle est très attachée à notre commune à travers sa famille : son beau-père en est le doyen . Son coin de paradis : le port du Guilvin.

Lot. Du Nélud

DUBOST-HERY PARUELLE Dany

J'ai 75 ans et je connais Locmariaquer depuis 1951 (j'avais 7 ans). J'ai passé toutes mes vacances à Kerpenhir. Je suis veuve, mère de deux filles et grand-mère d'un petit-fils. Je suis en résidence principales depuis 2006. J'ai toujours été bénévole : parent délégué, comité des fêtes et créatrice d'un syndicat d'initiative en Champagne). Avant mon mariage, j'ai travaillé au CEA de Saclay à la documentation de la physique nucléaire

Bellevue

PRONO Romain

Originaire de Locmariaquer où j’ai grandi, ma mère était commerçante dans le bourg, puis a repris l’exploitation ostréicole familiale. En 2006, j’ai commencé à travailler en tant que saisonnier au port de la Trinité-sur-Mer pour y rester cinq ans en qualité d’agent portuaire et agent d’accueil. Ensuite je suis parti pendant deux ans vivre sur l’île d’Hoëdic. J’avais la direction des deux ports de plaisance de l’île. En 2016, j’ai quitté mon poste avec le projet de reprendre l’exploitation ostréicole familiale. Ostréiculteur depuis trois ans, je suis la septième génération d’une entreprise qui emploie quatre salariés à l’année

Lot. du Nélud

LE PLUART Françoise

Âgée de 60 ans et , je suis mariée et j'ai 2 filles. Je suis née à Locmariaquer et j'y ai vécu jusqu'à la fin de mes études. En 1980, je me suis installée à Paris pour exercer mon métier d'informaticienne. En 2005, nous avons acheté une maison au Nélud et nous nous sommes définitivement installés en 2017. Actuellement je travaille dans les écoles pour assister les enfants en situation de handicap. Mon retour à Locmariaquer était évident, j'ai gardé mes habitudes et mes amis, je peux aussi être près de ma mère

Keranlay

FLEURY Pierre-Gildas

Je suis né il y a 65 ans de parents morbihannais, à quelques gènes près, et la Bretagne m'a toujours attiré. J'ai choisi d'y vivre, même si je l'ai parfois désertée pour de riches expériences de vie outremer. Autre fascination : la mer. Je peux difficilement me passer d'elle, il me la faut près de moi. Et c'est pourquoi j'ai fait des études d'ingénieur agronome en biologie marine, qui m'ont conduit à devenir directeur de recherche à Ifremer (Institut Français de Recherche pour l'Exploration de la MER), les pieds dans la vase avec les ostréiculteurs ou sur l'eau avec les pêcheurs, voire sous l'eau car j'étais aussi plongeur professionnel pour le suivi de nos élevages expérimentaux en pleine mer.

Le Bourg

LE GOHEBEL Annette

J’ai 70 ans, 5 enfants et 7 petits-enfants. Je suis retraitée du commerce et j’ai travaillé pendant 22 ans à la boulangerie Josse devenue aujourd’hui la boulangerie du port. Je m’occupe beaucoup de ma famille. Mon père a tenu l’Hôtel-Restaurant du Menhir, et mon frère a repris la relève. Ce fut une belle institution à Locmariaquer. J’en ai vu passer du monde. Je suis fan de football et j’apprécie d’assister aussi à des grands concerts

Aline le corre

Le Bourg

Depuis un an, je suis l’ambassadrice, l’animatrice et la référente d’une équipe engagée et candidate à la municipale de mars 2020. Nous avons finalisé un projet collectif et citoyen pour et avec beaucoup de Locmariaquérois qui se sont mobilisés autour de notre démarche. Ma méthode consiste à croiser vos idées, notre vision, notre prospective tous ensemble : habitants et équipe municipale. Le projet de Lock’Ensemble vise à opérer le passage de notre village actuel vers le village de demain. Un village durable, économiquement dynamique, écologiquement exemplaire, socialement solidaire où il fait bon vivre tous ensemble.

La participation citoyenne, il fallait oser. Lock’Ensemble l’a fait et le résultat s’annonce agitateur de bonnes pratiques.